Un laboratoire européen du spectacle vivant

@laculture.info

@laculture.info

Désireux de faire émerger un projet ouvert et innovant dédié aux écritures scéniques contemporaines, le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort, MA scène nationale – Pays de Montbéliard et le Granit scène nationale de Belfort créent un laboratoire partagé. Un espace transdisciplinaire de confrontation, d’expérimentation, de défrichage et de création à dimension européenne autour d’artistes, de chercheurs, d’ingénieurs, de programmeurs, d’acteurs de la création et de la recherche… articulant spectacle vivant et transmédia.

Cette association symboliquement forte est renforcée par la mise en place d’une Société en Participation (SEP) plaçant le projet sous le signe de la concertation et de la mutualisation. Poursuivant des missions complémentaires de création, de production et de programmation, les trois partenaires bénéficient d’une riche expérience d’accompagnement artistique et d’équipements adéquats.

ÉCRITURES SCÉNIQUES CONTEMPORAINES ET TRANSMÉDIA : UN DÉPASSEMENT DES FRONTIÈRES, ARTISTIQUE ET CRÉATIF ?

Depuis plus de 10 ans, le transmédia s’est majoritairement développé dans les industries créatives telles que le cinéma, la télévision, le web et le gaming. Une expérience transmédia appliquée au spectacle vivant pourrait être constituée de différentes combinaisons scène/supports (web, interfaces interactives, fictions parallèles, univers narratif…) au service d’une innovation artistique et relationnelle.
Cette pratique, peu employée dans le spectacle vivant, s’inscrit dans les enjeux liés aux écritures scéniques contemporaines : extensions temporelles, narratives ou conceptuelles, engagement du spectateur (co-acteur, co-créateur, participant…), débordement dans l’espace public, interpénétration du réel et de la scène…

L’AIRE URBAINE, UN TERRITOIRE AUX ATOUTS MULTIPLES

Ce laboratoire s’inscrit sur un territoire, celui de l’Aire Urbaine qui réunit les agglomérations du Pays de Montbéliard, de Belfort et d’Héricourt au sein d’un tissu urbain et périurbain commun. L’Aire Urbaine s’inscrit dans une dynamique régionale et transfrontalière forte : zone de passage irriguée d’influences multiples, elle fait le lien entre le Rhin, le Rhône et la Suisse toute proche. C’est donc tout naturellement que cette vision métropolitaine est traversée par la question de la circulation des personnes et des œuvres que l’Aire Urbaine englobe dans son projet d’actions. Si ce laboratoire a vocation à s’étendre au-delà des frontières nationales, au milieu de l’Europe et dans le monde, il se fondera sur les atouts de ce territoire comme lien et repère commun.

3 STRUCTURES, 3 IDENTITÉS COMPLÉMENTAIRES

> LE CCNFCB – DIRECTION JOANNE LEIGHTON
Le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort (CCNFCB) a été créé en 1990, il est dirigé depuis mai 2010 par la chorégraphe belge d’origine australienne Joanne Leighton.
Axes structurants :
– Création et diffusion des œuvres de Joanne Leighton
– Résidence de recherche et de production en particulier dans le cadre de l’accueil/studio.
– Résidences décentralisées en Franche-Comté en lien avec de multiples partenaires
– Développement de la culture chorégraphique et formation.
– Ouverture transfrontalière et européenne.

> MA SCÈNE NATIONALE-PAYS DE MONTBÉLIARD – DIRECTION YANNICK MARZIN

Structure multi-sites enracinée dans un territoire fragmenté (Pays de Montbéliard Agglomération compte 29 communes), MA est issue du rapprochement d’une scène nationale, d’une scène jeunes publics (l’Arche), d’un grand théâtre municipal (la MALS à Sochaux, 1100 places) et d’une structure de création et de production d’arts numériques (Ars Numerica). Elle est l’héritière d’une histoire dense et complexe, tournée vers l’innovation artistique : le Centre d’Action Culturelle mené par Yves Deschamps dans les années 80 (qui donna naissance à la première version de la scène nationale), le Centre International de Création Vidéo dirigé par Pierre Bongiovanni dans les années 90 (qui muta en Ars Numerica avant d’être rattaché à la scène nationale).

Axes structurants :
– Programmation multidisciplinaire mêlant découvertes, grands formats, jeunes publics, musique symphonique
– Création de festivals conjuguant actions participatives, spectacles, projets créatifs, production d’œuvres in situ
– Éducation créative à travers des projets participatifs menés avec des artistes et des partenaires
– Accompagnement à la création et à la production de propositions utilisant les nouvelles technologies
– Structuration de réseaux européens autour de l’éducation artistique
En outre, depuis la saison dernière Le Granit et MA scène nationale ont initié un événement commun tourné vers l’Europe avec une double programmation. Europe en scènes, signe une démarche conjointe mais ouverte à des approches et des esthétiques différentes.

> LE GRANIT, SCÈNE NATIONALE DE BELFORT – DIRECTION THIERRY VAUTHEROT

Le Granit a accompagné, sur de longues périodes des metteurs en scène tels que Jean-Luc Lagarce, Ezequiel Garcia Romeu, Ludovic Lagarde, Benoit Lambert (…) ainsi que Jean-Lambert Wild qui a su initier des collaborations durables avec des chercheurs et ingénieurs de l’Université Technologique de Belfort/Montbéliard (UTBM) pour ses créations.
Axes structurants :
– Production et accompagnement à la création contemporaine pluridisciplinaire
– Programmation de propositions artistiques pluridisciplinaires, dont l’axe central est le théâtre
– La Galerie, lieu de programmation d’expositions et d’actions autour des arts visuels et plastiques intégré au théâtre
– Éducation artistique et culturelle
Après la Belgique la saison dernière, le Granit a poursuivi sa démarche européenne, en proposant pour la saison 2013/2014 un focus sur la création suisse, affirmant ainsi la dimension transfrontalière de son implantation territoriale. Le Granit prépare également un projet d’envergure européenne qui se structure autour d’auteur(e)s et de la traduction d’œuvres dramatiques pour un projet artistique en regards croisés.

CONSTITUTION DU LABORATOIRE EUROPÉEN SPECTACLE VIVANT ET TRANSMÉDIA

Depuis mai 2013, une chargée de mission, a été recrutée afin de développer les différents axes imaginés par les trois directions :
1. Un repérage de structures du secteur culturel, créatif, universitaire et de l’éducation artistique, d’artistes et d’évènements sur le territoire de Franche-Comté, au niveau transfrontalier et européen.
2. L’organisation de rencontres
3. La mise en place d’un laboratoire de recherche afin d’expérimenter et d’approfondir la pertinence de l’articulation du projet autour des écritures scéniques contemporaines et le transmédia.
Cette première expérience de recherche et d’expérimentation préfigurative prendra la forme d’un appel à projets international permettant à des équipes artistiques de réaliser une première maquette. Ce temps sera également l’occasion d’approfondir et de consolider les orientations prises dans l’élaboration du futur projet de Laboratoire européen spectacle vivant et transmédia en s’appuyant sur les recommandations des artistes accueillis.

Source

  • About post
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe