Signature du premier pacte culturel engageant l’État et Clermont-Ferrand

Ministere @ Laculture

Ministere @ Laculture

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a signé jeudi avec la ville de Clermont-Ferrand un premier « pacte pour la culture » engageant l’État et Clermont à maintenir pour trois ans leurs financements respectifs en faveur de la culture.
Clermont est la première grande ville française qui s’est engagée aux côtés de l’État pour maintenir les financements culturels. Une décision politique pleine de sens dans un contexte de contrainte budgétaire. Ce Pacte Culturel est la résultante de la volonté de la Ville de Clermont de placer la Culture au cœur de son projet de développement.

Ainsi, le ministère de la Culture et Clermont-Ferrand s’engagent donc à maintenir jusqu’en 2017 leurs engagements financiers dans l’éducation artistique et culturelle, le soutien à la création et l’accompagnement des artiste, ainsi que la préservation et la valorisation du patrimoine. Ces engagements financiers représentent pour l’État une somme d’un peu moins de 5 millions d’euros versée chaque année pour le développement de la culture.

Cette première signature, au delà de son aspect symbolique, traduit la volonté de Clermont-Ferrand de ne pas baisser son budget culturel, à l’inverse de nombreuses villes françaises qui ont fait le choix des économies face à la baisse des dotations de l’État envers les collectivités locales.

La Ville de Clermont se refuse à faire de la culture une simple variable d’ajustement, et continuera donc de mener à bien ses grands projets culturels, avec l’objectif de candidater afin de devenir Capitale européenne de la culture. Ce Pacte Culturel en est l’une des premières étapes.

Source

  • About post
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe