Unesco : Politiques et mesures culturelles

Unesco@Laculture.info

Unesco@Laculture.info

Voici quelques-unes des questions centrales que les experts aborderont lors de la réunion du comité de rédaction pour préparer l’édition 2017 du Rapport mondial sur le suivi de la Convention qui doit avoir lieu en Suède du 1er au 3 mars 2017. L’édition de 2015 a examiné l’impact de la Convention sur les politiques menées pendant la période 2005-2015, proposant à cet effet un cadre de suivi et un ensemble de 33 indicateurs de base pour évaluer la mise en œuvre future de la Convention. Il contiendra en outre des réflexions analytiques sur les tendances récentes et émergentes et les développements dans le domaine culturel qui doivent être portés à l’attention de la communauté internationale.

Quelles sont les nouvelles tendances et développements dans le domaine culturel? Comment les pays peuvent-ils traduire en actes les dispositions de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles? Quels sont les domaines de changement et de progrès? Voici quelques-unes des questions centrales que les experts aborderont lors de leur deuxième réunion du comité de rédaction pour préparer l’édition 2017 du Rapport mondial sur le suivi de la Convention qui doit avoir lieu en Suède du 1er au 3 mars 2017.

La réunion, qui se tiendra à Stockholm avec le soutien du Conseil suédois des arts et de la Commission nationale suédoise pour l’UNESCO, ouvrira de nouvelles pistes de réflexion et d’analyse, à partir du premier rapport biennal «Re |Penser les politiques culturelles » publié en 2015.

L’édition de 2015 a examiné l’impact de la Convention sur les politiques menées pendant la période 2005-2015, proposant à cet effet un cadre de suivi et un ensemble de 33 indicateurs de base pour évaluer la mise en œuvre future de la Convention de 2005. La nouvelle édition évaluera l’impact des politiques et mesures nouvellement mises à jour, fournies en particulier par les 145 Parties à la Convention par le biais de leurs rapports périodiques quadriennaux, ainsi que les difficultés rencontrées dans leur mise en œuvre. Il contiendra en outre des réflexions analytiques sur les tendances récentes et émergentes et les développements dans le domaine culturel qui doivent être portés à l’attention de la communauté internationale.

Les experts à Stockholm examineront la mise en œuvre de ce nouveau cadre de suivi.  L’une des questions clés sera de discuter de l’état des données collectées et d’identifier les tendances émergentes pour chacun des dix chapitres thématiques du rapport. Ces défis sont communs à tous les auteurs qui feront des contributions sur les divers aspects de la Convention de 2005, y compris sur :  la liberté artistique; les échanges de biens et services culturels; l’égalité des genres; le rôle de la société civile; l’environnement numérique; et les médias de service public.

La réunion comportera également un événement parallèle le jeudi 2 mars, organisé par le Conseil suédois des arts et la Commission nationale suédoise pour l’UNESCO. Ce débat public portera sur les défis de la liberté artistique et de la mobilité des artistes et comprendra un dialogue sur l’avenir des politiques culturelles entre Yudhishthir Raj Isar, éditeur principal du Rapport mondial 2017 et Per Olsson Fridh, Secrétaire d’Etat auprès du ministre suédois de la Culture et de la Démocratie

Dix ans après l’entrée en vigueur de la Convention

La série de rapports globaux est conçue comme un outil de suivi de l’impact de la Convention de 2005 sur les politiques menées depuis son entrée en vigueur en 2007. Elle vise à faciliter le partage de l’information et la mise à disposition de connaissances, en mettant l’accent sur les quatre principaux objectifs de la Convention:

1. soutenir des systèmes de gouvernance durables pour la culture;

2. parvenir à un échange équilibré de biens et de services culturels et accroître la mobilité des artistes et des professionnels de la culture;

3. intégrer la culture dans les cadres de développement durable;

4. promouvoir les droits de l’homme et les libertés fondamentales.

Les deux premières éditions du Rapport mondial sont soutenues dans le cadre d’un programme plus vaste intitulé  « Améliorer les libertés fondamentales par la promotion de la diversité des expressions culturelles » financé par l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA).

L’édition 2017 sera publiée au cours de la prochaine session du Comité intergouvernemental de la Convention de 2005, les 12 et 15 décembre 2017.

Date de l’événement:
Mercredi 1 mars 2017 à Vendredi 3 mars 2017
Lieu: Swedish Arts Coucil, Stockholm,SE-102 53, Sweden

 

Réunion d’experts à Stockholm pour le prochain rapport mondial sur la Convention
Participation d’étudiants japonais à un atelier d’information sur les liens entre le commerce et la culture
Lancement du programme « Villes créatives africaines » d’Arterial Network
Dévoilement du Fonds numérique du Canada

 

  • About post
posted on 12 mai 2017
in Non classé
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe