Culture: Savoir-faire avec les différences

Mucem

Mucem

Dans le sillage de l’exposition Après Babel, traduire, le Mucem propose un temps fort conçu autour de cinq grands entretiens avec des intellectuels internationaux menés par des étudiants de Sciences Po Aix (avec la participation de lycéens marseillais). Deux thèmes majeurs ont été définis, en écho à l’exposition et aux concepts explorés par sa commissaire, la philosophe Barbara Cassin : « Traduire la parole de Dieu » (les 25, 26 et 27 janvier) et « Savoir-faire avec les différences » (les 2 et 3 février). Une programmation cinéma (le week-end des 4 et 5 février) complète le dispositif.

Dans le contexte actuel, en France et en Europe, fait de tensions, de replis identitaires et de débats politico-religieux, l’exposition Après Babel, traduire est une formidable occasion pour mettre en débats, à travers la question des langues et de la traduction, les incompréhensions qui s’accumulent. Comment faire monde commun ? Quelle place dans la cité pour la dimension religieuse, en général, et pour les monothéismes, en particulier ? Quels savoir-faire la traduction rend-elle possible dans l’apprentissage de l’Autre ? Le passage par les langues et la traduction ouvre des perspectives nouvelles qu’il s’agit d’explorer, y compris là où des blocages, des interprétations figées et des paroles sacrées peuvent rendre les partages difficiles.

Source

Le Mucem crée un dispositif original pour ces soirées, avec notamment les étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence et des élèves de lycées de Marseille.

A partir d’un travail bien en amont sur les textes, les films et les livres des invités, les étudiants préparent la rencontre et ce sont eux qui posent les questions sur scène. Ils ne sont pas ou plus de simples spectateurs d’une soirée de rencontres et de débats mais en deviennent les acteurs, en dialogue avec les personnalités invitées et avec le public.

Ce dispositif original de rencontres et débats, qui change le regard et implique des jeunes générations dans le questionnement, a été expérimenté à deux reprises par le Mucem, autour du thème «  Le Bonheur, quel bonheur » en janvier 2015 (avec des invités tels que Pierre Rabhi ou Edgar Morin), et autour de la question « Mais où va la France ? », en janvier 2016, (avec notamment Patrick Boucheron, Sudhir Hazareesingh ou Marie-José Mondzain).

Source

  • About post
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe