Edito la terrasse : Le cirque, un art du dépassement

Edito La terrasse @ Laculture.info

Edito La terrasse @ Laculture.info

Alors que le cirque contemporain affirme sa créativité et sa capacité à fédérer les publics, alors que depuis les années 1970 il a connu un exceptionnel renouveau générant de nouveaux vocabulaires et de nouvelles exigences, la connaissance du cirque par le grand public – et aussi par des publics spécialisés – ne correspond pas encore au champ des possibles qu’il représente. Comme si, malgré le soutien de la politique culturelle qui a accompagné ce nouveau souffle, cet art majeur devait injustement demeurer en mode mineur, peut-être parce que certains l’assimilent encore à un divertissement, ou parce que d’autres considèrent le nouveau cirque comme manquant encore de repères forts. Cependant, la reconnaissance institutionnelle aidant, le cirque actuel affirme de plus en plus son identité.

Le cirque de création aujourd’hui s’est affranchi des modèles et des conventions en créant des langages inventifs et autonomes, qui expriment des propos et des émotions infiniment variés, et appréhendent le corps différemment, qui devient l’objet de sa recherche au-delà de la virtuosité technique. En prise directe avec le monde, le cirque raconte aussi la relation à l’autre ; que le geste s’inscrive dans une théâtralité ou pas, il découle d’une intention et vise à faire sens. S’il met en œuvre de multiples métissages et croisements avec les autres arts, le cirque ne se dilue pas dans cette hybridation, mais affirme sa liberté et sa singularité.

Consacrer un numéro spécial au cirque, c’est justement s’efforcer d’interroger profondément les singularités du cirque. Et la première d’entre elles, c’est l’artiste de cirque. L’artiste de cirque ne joue pas, ne triche pas, et risque la blessure ou pire pour exercer son art. Il acquiert par un travail long et patient une technique avant de se la réapproprier et de s’en libérer pour créer. Utilisation totale et intense du corps, précision et attention à chaque seconde, et bien sûr hubris que plus mimesis : cet art est unique. L’opposition entre cirque traditionnel et contemporain paraît finalement faible tant le geste circassien, nourri d’une sorte de stratification de formes et pratiques, la transcende, ouvrant le rêve et l’imaginaire.

Afin de rendre compte des champs artistiques, politiques et économiques qui définissent la réalité du cirque aujourd’hui, et soulignent ses enjeux d’avenir, nous avons donné la parole à de nombreux artistes, chercheurs, universitaires, philosophes, et directeurs de structures. Une parole passionnante et sincère, à la hauteur de cet art merveilleux.

La terrasse

Mensuel des rendez-vous de la culture à Paris avec les rubriques théâtre, danse classique, opéra et musique du monde.

  • About post
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe