Le centre de la chanson

La communauté du Centre de la Chanson

Centre de la Chanson @ laculture.info

Afin d’être en phase avec le contexte actuel et en s’appuyant sur son expérience et son savoir-faire, le Centre de la chanson a redéfini son projet visant à améliorer la pertinence de son action. En voici quelques axes :

Le compagnonnage : Le compagnonnage consiste en un accompagnement artistique d’un artiste en voie de développement par un artiste confirmé et reconnu.

Un réseau chanson : Des projets de différentes ampleurs existent sur l’ensemble du territoire. Le Centre de la chanson se fait le porte-voix de ces initiatives via Internet et le tremplin Vive la reprise qui devient national.

La boîte à outil des adhérents : Le Centre de la chanson se définit comme un pôle ressources, documentations, rencontres, conseils y sont à la disposition du public. Le site Internet reflète la diversité de la création chanson à travers un référencement des artistes adhérents.

Le spectacle vivant : L’une des missions cruciales du Centre de la Chanson reste le spectacle vivant afin de toujours encourager, valoriser la chanson. Vive la reprise, Décalage d’hiver seront amplifiés et des partenariats avec les salles de la région Ile de France seront développés.

Vie associative : des banquets chanson, des ateliers d’écriture, des circuits de promenade chanson, des sorties collectives sont relayés par le centre de la chanson afin de favoriser l’aspect convivial de la chanson… Afin de valoriser le patrimoine le centre de la chanson initie un cycle de conférences universitaires sur la chanson ainsi qu’un cahier d’études.

Nous présentons ci-dessous les 5 axes d’orientation et de travail de ce projet renouvelé :

I. LE COMPAGNONNAGE

Afin de favoriser la transmission du savoir et du patrimoine de la chanson entre artistes et de se consacrer à toutes les générations et catégories d’artistes le CDC invente le contrat de génération ou compagnonnage.

Le compagnonnage consiste en un accompagnement exclusivement artistique d’un artiste en voie de développement par un artiste confirmé et reconnu. Cet accompagnement est encadré par un contrat tripartite parrain/filleul/CDC.

LE CONTRAT

Ce contrat personnalisé est précédé d’un entretien d’évaluation. Le choix des candidats se doit d’être précis, le CDC répertorie les parrains potentiels et évalue la pertinence du candidat. Le filleul est choisi conjointement par le CDC et le parrain en privilégiant l’environnement et les affinités du parrain, le CDC suggère des filleuls. Une fois le filleul choisi une rencontre est organisée afin d’identifier les besoins du filleul et définir les domaines d’intervention du parrain. Le CDC établit alors le contrat détaillant les engagements de chacun. Le CDC se place comme le garant du bon déroulé du compagnonnage. Le CDC sera aussi lieu d’accueil pour les entretiens parrain/filleul. Le CDC interviendra pendant toute la durée du contrat : pour trouver un lieu de résidence, financer une séance de studio, produire un spectacle ou tout autre action utile.

Le contrat peut durer entre 6 mois et 3 ans et peut comprendre les actions suivantes :

-Des séances de travail sur l’écriture ou sur la composition

-Des séances de réflexion sur l’identité artistique et sur la pertinence du projet

-Des séances de conseil artistique (interprétation, répertoire, mise en scène, arrangement, identité sonore, identité visuelle…)

-Des séances de conseil sur les relations avec l’entourage professionnel

-Des premières parties ou « levés de rideaux »

-Des ateliers de création en commun (échange texte musique, duo)

-Des moments informels (assister à une séance de studio, une balance de concert, ou tout autre séance de travail de l’artiste parrain…)

-Des formations ou du coaching dans le cadre de partenariats avec des centres de formation et/ou des formateurs indépendants agrées

-Le CDC s’appuie sur son réseau de partenaires (artistes, salles, festivals, centres de formation, lieux de répétition, institutions et autres acteurs de la chanson) pour mener à bien cette mission.

RESULTATS ESCOMPTES

– Le filleul bénéficie de l’aura du parrain et progresse dans son chemin artistique. Cela lui permet également d’accélérer son insertion professionnelle.

– Le parrain bénéficie d’une communication spécifique (il est mis à l’honneur par le CDC) et d’une reconnaissance symbolique (le filleul se doit de le citer durant toute la durée du contrat et deux années après).

– Le CDC est au coeur d’un processus artistique et encourage la création. Il se positionne à la pointe d’un dispositif encore inédit. Une forme de restitution sera partie intégrante du contrat : spectacle, audio, vidéo…


II. UN RESEAU CHANSON

Des projets de différentes ampleurs existent sur tout le territoire francophone le CDC se propose de contribuer à relier ces initiatives.

-Le CDC contribue à la circulation des informations, à la mise en relation des professionnels, il informe les publics, coordonne des tournées d’artistes. Le CDC favorise la mutualisation des savoirs, des pratiques et des besoins et peu à peu fait référence.

-Le CDC va à la rencontre des « acteurs chanson » dans les régions, il relaie leurs projets et leurs besoins. Chaque acteur local devient référent et informe régulièrement les autres membres du réseau de son actualité. Des rencontres annuelles entre référents locaux sont organisées afin de faire émerger des axes de travail commun (concerts, journées d’information, émissions, conférences).

-Le CDC propose d’organiser ensemble un événement qui pourrait à terme, avoir lieu dans toutes les régions et être coordonné par le CDC. Ainsi, Vive la reprise, pourrait devenir national, voir francophone, chaque région pouvant s’impliquer dans l’organisation de son tremplin faisant émerger les talents de son cru avec une finale dans une grande salle parisienne, ou dans une capitale de région différente. Ce tremplin prendrait alors une nouvelle ampleur et pourrait ressembler aux relais chanson.

-Afin d’encourager la circulation interrégionale des résidences de création entre deux artistes de régions différentes seront initiées. Par ailleurs, toujours dans l’optique de favoriser la circulation des artistes, le CDC sollicitera le ministère de la culture et divers organismes professionnels afin qu’un nouveau dispositif d’aide à la circulation sur tout le territoire, soit créé. Dispositif, à l’image d’Itinérance, porté par le RIF, en Ile de France, qui pourra être géré directement par le CDC.

-Le CDC provoquera des rencontres entre structures : une salle d’une région sera mise à l’honneur par un festival d’une autre région et ainsi de suite.

MOYENS D’ACTION

– Rencontrer les acteurs locaux

– Créer une mailing liste informative

– Créer une rubrique mutualisation sur le site Internet

– Créer un événement national qui se répercute dans toutes les régions

RESULTATS ESCOMPTES :

Structurer un réseau chanson, avec pour objectifs :

– Révélation de nouveaux talents

– Mutualisation des ressources et des informations

– Amplifier la visibilité des projets existants

– Informer le public amateur de chanson

– Se positionner comme interlocuteur des institutionnels


III. LA BOITE A OUTIL DES ADHERENTS

LE LIEU

– Le CDC est un espace convivial où l’on vient chercher des informations concernant la chanson : une adresse, des contacts, de la documentation, des cours de perfectionnement, un studio de répétition.

– Le CDC organise des petits déjeuners professionnels, des journées d’information, des permanences juridiques…

– Le CDC met à la disposition des adhérentes des fiches consultables sur place référençant les lieux où on peut chanter et à quelles conditions. Ce référencement en libre consultation sera également proposé sur support usb ou papier.

– Le CDC opérera un rapprochement avec l’IRMA afin de remplir sa mission de pôle ressources dans le domaine de la chanson.

LE PORTAIL INTERNET

Le portail du CDC proposera une fiche complète par artiste. Son oeuvre pourra être numérisée afin de permettre des achats titre à titre. Avec cette base de donnée une webradio exclusivement chanson pourra être crée. Une sortie papier sera envisagée afin de servir de catalogue de diffusion ou vitrine de la création chanson. Il sera présenté aux institutionnels, aux alliances française et utilisé pour le rayonnement de la culture française. Il pourrait aussi devenir un outil de démarchage en direction des professionnels (libraires, disquaires…). De nombreux portails de ce type existent déjà, il est nécessaire d’étudier les partenariats possibles.

RESULTATS ESCOMPTES :

– Satisfaire les artistes et le public

– Offrir un panorama de la chanson d’aujourd’hui

– Progressivement constituer une véritable base de recherche et valoriser le patrimoine de la chanson

– Moderniser l’image des artistes chanson

– Affirmer une présence du CDC sur Internet et lui permettre de rayonner

– Offrir des services performants aux adhérents


IV. POUR QUE VIVE LA CHANSON !

L’une des missions cruciales du CDC reste le spectacle vivant afin de toujours encourager, valoriser la chanson. Le spectacle représente le meilleur moyen de faire découvrir la chanson et pour le CDC de se faire connaître.

– Les évènements existants Vive la reprise, Décalage d’hiver seront maintenus mais repensés afin qu’ils prennent une dimension nationale.

– Le CDC opère des rapprochements avec des festivals et propose des plateaux d’artistes.

– Le CDC crée des partenariats avec des salles identifiées chanson.

– Le CDC produit une grande date parisienne chaque année, vitrine des actions menées.

Ce point du projet est transversal, il recoupe les autres axes : le compagnonnage avec l’éventualité d’un spectacle parrain/filleul, le réseau avec toutes les possibilités de spectacles envisagées.

RESULTATS ESCOMPTES :

-Rayonner et donner de la visibilité aux artistes

-S’ouvrir vers de nouveaux publics

-Encourager la vitalité de la scène chanson
 


 V. DEVELOPPEMENT DE LA VIE ASSOCIATIVE

ARTISTES – PRATIQUES AMATEURS – PUBLICS

Les actions en direction des amateurs ont pour objectif de dynamiser la vie associative et favoriser l’implication des bénévoles auprès du CDC. Elles se doivent en partie d’être portées par les adhérents et les bénévoles. Nous entendons par « amateur », les personnes qui pratiquent la chanson pour leur plaisir mais également, le public, c’est-à-dire des amateurs simple mélomanes et passionnés de chanson sont le vivier de public des artistes que nous accompagnons.

– Une campagne d’adhésion sera menée avec des offres d’avantages : invitations à des concerts, cd, livres, référencement sur le portail du CDC, relais de communication…

– Le CDC doit être un lieu vivant, stimulant, des actions en vue de valoriser l’aspect convivial de la chanson seront initiées tels que des banquets chanson par exemple (des chanteurs professionnels sont mêlés aux amateurs juste pour chanter et festoyer ensemble) ou des ateliers d’écritures amateurs.

– Le CDC valorisera et encouragera toute action visant à populariser la chanson : tels que des circuits de promenade chanson, des sorties collectives, des rencontres et signatures avec des auteurs…

– Afin de s’inscrire dans une démarche de valorisation du patrimoine le CDC initiera un cycle de conférences universitaires sur la chanson ainsi qu’un cahier d’études.

– Les RAComptoirs (scène ouverte mensuelle) sont maintenus et relayés.

Ce pôle se veut comme un espace ouvert où toute initiative des adhérents est la bienvenue et sera relayée et encouragée.

Source

  • About post
2000-2015 © Informations et Ressources de la Culture et du Spectacle vivant en Europe